« retour

Pourquoi 2021 sera une étape décisive pour les équipements de refroidissement et de chauffage

Divers programmes européens liés à la réduction de l'empreinte carbone et à la durabilité ont eu un impact sur nos technologies et sur le développement des produits au cours des dernières années, à travers différentes étapes, mais en 2020 et 2021, nous sommes confrontés à un défi exceptionnel en raison d’événements majeurs qui se déroulent en même temps.

La deuxième étape de la directive sur l'écoconception entrera en vigueur en janvier 2021

La deuxième étape (niveau 2) de la directive sur l'écoconception (UE) 2016/2281 ou ENER LOT 21 entrera en vigueur en janvier 2021 . Les équipements devront se conformer à un nouveau seuil de rendement saisonnier minimum pour être marqués CE et installés sur le territoire de l'UE. Pour comprendre l'impact d'une telle réglementation, on estime que selon le système Tier2, environ 40 % des refroidisseurs à condensation par eau sur le marché ne sont pas conformes.  Et 65% des refroidisseurs à condensation par air ne le sont pas également. Ils ne seront donc plus commercialisables à partir de janvier 2021.

Pour les projets actuellement en cours, conçus avec des produits de niveau 1 en termes de spécifications et de coût budgétaire, ces produits doivent être mis sur le marché avant la fin décembre 2020. Le cas échéant, les projets doivent être réactualisés avec des produits de niveau 2, ce qui peut engendrer des coûts additionnels tant au niveau de l’équipement que sur l’installation complète.

 

Il sera plus facile de comparer les différentes technologies de chauffage

Le lot 21 introduit également une nouvelle mesure de l'efficacité saisonnière appelée ETA ou ŋs, h et ŋs, c. Il s'agit du coefficient de performance saisonnier (SCOP) ou ratio d'efficacité énergétique saisonnier (SEER) - divisé par le facteur de conversion de l'énergie primaire, moins la contribution négative des dispositifs auxiliaires tels que les batteries électriques et les pompes. En fait, l'ETA permet de comparer différentes technologies de chauffage telles que les pompes à chaleur, les chauffages électriques et les chaudières. Toutes utilisent une certaine quantité d'énergie primaire, c'est-à-dire de l'énergie provenant du réseau.

En bref, les rapports connus SEER/SCOP sont mis en relation avec l'utilisation d'énergie primaire, en tenant compte également du gaspillage / de l'utilisation d'énergie auxiliaire supplémentaires.

 

Et une nouvelle étape de la réglementation sur les gaz fluorés

En 2018, nous avons franchi la première grande étape de la réduction des émissions d'équivalent CO2 causées par les réfrigérants, à savoir -35% par rapport à la base de référence (émissions en 2015). Cette réduction a eu un impact important sur l'industrie du froid et les appareils domestiques de climatisation, avec un impact moindre sur les refroidisseurs et les pompes à chaleur tertiaires et industriels.

En 2021, nous ferons un deuxième grand pas en avant avec une nouvelle réduction de 31 % par rapport à 2018, soit 55 % par rapport à la base de référence. Comme la réfrigération et les appareils domestiques ont déjà fait la plus grande partie de la transition, l'étape de 2021 aura certainement un impact plus important dans notre industrie (refroidisseurs pour le tertiaire et l'industrie /pompes à chaleur). En conséquence, nous passerons d'un choix de produits comportant 2 ou 3 réfrigérants différents comme en 2015 à plus de 10 réfrigérants différents avec des caractéristiques différentes pour des applications différentes. Tous les nouveaux produits conçus pour respecter les nouvelles normes d'écoconception doivent également tenir compte de la question des gaz fluorés.

 

Le COVID-19 retarde le développement

L'épidémie imprévisible retarde l'évolution naturelle vers les dites conformités. Le développement de produits, les essais, les homologations, les examens de conception/projet, depuis les technologies de base jusqu'au chantier de construction, sont affectés par les restrictions et retardés.

 

La principale conséquence de tous ces défis simultanés pourrait être une certaine confusion parmi les consultants, les concepteurs, les entrepreneurs et les utilisateurs finaux quant à ce qui est valable et ce qui est nécessaire pour répondre aux nouvelles exigences. Swegon suit de près la réglementation, les évolutions du marché. En tant que fabricant responsable, il nous appartient d’aider et soutenir toutes les parties prenantes à comprendre ces nouvelles règles. Il suffit de nous contacter pour que nous puissions vous conseiller sur la meilleure solution pour différents types de projets, tant pour la réalisation de vos projets à court, moyen ou long terme. 

Recevez nos posts directement dans votre boite mail